Greffe de foie en Turquie

Tout savoir sur la greffe de foie en Turquie : procédure, coûts, récupération. Obtenez un devis gratuit pour une transplantation réussie auprès de chirurgiens experts à Istanbul.

MeilleureClinique.fr vous informe sur la greffe de foie en Turquie et vous aide à réserver une opération auprès de chirurgiens experts. Ce contenu est offert à titre exclusivement informatif et n’a pas la prétention de remplacer les conseils d’un professionnel de la santé.

Table of content
 [show]

    Quel est le prix d’une greffe de foie en Turquie ?

    Les prix des transplantations hépatiques en Turquie sont considérablement plus bas que dans d’autres pays. Par exemple, aux États-Unis, le coût peut atteindre 300.000 €, en France environ 240.000 €, et en Espagne environ 260.000 €.

    En revanche, en Turquie, les prix d’une greffe de foie commencent à partir de 50.000 €, ce qui comprend le séjour de 15 jours à l’hôpital, le transport, les analyses l’interprète et les repas. Ces prix plus bas s’expliquent principalement par le coût de la vie moins élevé et la concurrence entre les hôpitaux.

    Greffe de foie en Turquie50.000 €

    Transplantation de foie en Turquie : Guide Complet

    Vous pensez à faire une greffe de foie en Turquie ? Ce guide complet contient toutes les informations essentielles à savoir sur la procédure, la récupération et les coûts associés. Découvrez pourquoi la Turquie est une destination recommandée et demandez un devis personnalisé gratuit pour obtenir les meilleurs tarifs pour une transplantation de foie réussie en Turquie !

    Qu’est-ce qu’une greffe de foie ?

    La greffe de foie, ou transplantation hépatique, est une procédure chirurgicale consistant à transplanter une partie de foie sain provenant d’un donneur vers un foie défaillant. Cette chirurgie a pour but de traiter les patients atteints de maladies hépatiques graves, telles que la cirrhose, les hépatites sévères, et certaines formes de cancer du foie.

    Il existe plusieurs types de greffes de foie, mais le plus courant est la transplantation orthotopique, où le foie malade est retiré et remplacé par une partie de foie sain. Si vous ne le savez pas, le foie est un organe capable de se régénérer. C’est pourquoi seulement une partie du foie du donneur est nécessaire pour la transplantation. En Turquie, les transplantations hépatiques à partir de donneurs vivants sont autorisées pour les patients internationaux, à condition que le donneur soit un parent du receveur.

    À qui s’adresse cette transplantation ?

    La greffe de foie est souvent la meilleure option pour les patients atteints de maladies hépatiques graves et irréversibles. Elle est considérée comme le traitement de référence pour de nombreuses conditions médicales comme :

    • Les maladies cholestatiques chroniques du foie : telles que la cirrhose biliaire primitive, la cholangite sclérosante et l’atrésie des voies biliaires.
    • Les maladies parenchymateuses hépatiques : incluant la cirrhose post-hépatite, la cirrhose auto-immune et la cirrhose alcoolique.
    • L’hépatite fulminante et sub-fulminante : lorsque le foie est gravement endommagé en très peu de temps.
    • Le cancer primitif du foie : en particulier lorsque le cancer est à un stade avancé.
    • Les maladies métaboliques génétiques : comme la maladie de Wilson, le déficit en alpha-1-antitrypsine, et l’hémochromatose, où des déséquilibres métaboliques entraînent des dommages graves au foie.

    Quelles sont les contre-indications ?

    La greffe de foie n’est pas possible pour tout le monde. Voici les principales raisons pour lesquelles une personne pourrait ne pas être en mesure de recevoir cette transplantation :

    • Défaillances viscérales : comme l’insuffisance cardiaque ou respiratoire sévère.
    • Cancer touchant d’autres organes : ou si plus de trois tumeurs sont présentes.
    • Infection par le VIH non maîtrisée : le VIH n’est pas toujours une contre-indication absolue, mais une infection non contrôlée peut poser des risques supplémentaires.
    • Dépendance à l’alcool ou aux drogues : les patients dépendants doivent prouver qu’ils ont arrêté l’alcool ou les drogues avant l’opération.
    • Âge avancé : généralement, la greffe n’est pas possible sur les patients de plus de 65 ans, à moins de n’avoir aucune maladie chronique grave.
    • État de santé faible : si le patient ne peut pas supporter l’opération ou s’il serait obligé de prendre des médicaments antirejet toute sa vie.

    Pourquoi choisir la Turquie pour une greffe de foie ?

    La Turquie se distingue des autres pays par ses normes médicales élevées et ses taux de réussite impressionnants dans les greffes de foie. De plus les tarifs sont moins élevés que dans les autres pays, ce qui en fait une bonne destination pour le tourisme médical.

    La Turquie a développé une expertise significative dans les greffes de foie de donneurs vivants, avec un taux de réussite de 98 %. En 2019, le pays a même réalisé le plus grand nombre de greffes de foie de donneurs vivants au monde.

    Comment se déroule une transplantation de foie à Istanbul en Turquie ?

    Si vous envisagez une transplantation hépatique en Turquie, vous aimerez sûrement en savoir plus sur le déroulé de l’opération et ce qui s’ensuit. Premièrement, il faut savoir que les meilleurs hôpitaux spécialisés dans cette chirurgie se trouvent à Istanbul. Dans ces hôpitaux, de la première consultation à la période de récupération post-opératoire, chaque étape est soigneusement planifiée et exécutée pour garantir le meilleur résultat possible pour les patients internationaux. Laissez-nous vous expliquer concrètement comment se passe l’opération.

    La première consultation

    La première étape avant la transplantation de foie en Turquie consiste en une série d’examens préliminaires pour évaluer l’état de santé du patient et vérifier qu’il ne présente aucune contre-indication. Au cours de ces examens, les patients reçoivent une évaluation médicale approfondie, des analyses sanguines, et le chirurgien prend le temps de leur expliquer la suite de la procédure.

    Le donneur doit également être présent pour vérifier la compatibilité entre le donneur et le receveur.

    Le déroulement de l’opération

    Une fois cette première consultation passée, la transplantation hépatique peut avoir lieu au bloc opératoire. Le prélèvement de la partie du foie du donneur et la transplantation sur le receveur ont lieu au même moment.

    Cette opération délicate est effectuée par une équipe de chirurgiens turcs hautement qualifiés et peut durer plusieurs heures, en fonction de la complexité de chaque cas.

    Les soins post-opératoires et le suivi

    Après l’opération, le donneur et le receveur sont placés en unité de soins intensifs et sont surveillés pendant au moins une journée. Ensuite, le donneur doit rester à l’hôpital encore 4 ou 5 jours et le receveur au moins 10 jours

    En tout, les patients doivent rester au moins 2 semaines en Turquie pour pouvoir recevoir les examens de suivi et garantir qu’ils se rétablissent correctement.

    Quelles sont les complications courantes ?

    Comme toute chirurgie avancée, la greffe de foie peut parfois engendrer des complications, bien qu’elles soient rares, comme :

    • Rejet du nouveau foie
    • Problèmes de fonctionnement du greffon
    • Problèmes des vaisseaux sanguins, comme des blocages artériels
    • Complications biliaires comme des fuites ou des rétrécissements
    • Infections
    • Effets secondaires des médicaments pour empêcher le rejet

    La greffe de foie en Turquie est donc un traitement avancée disponible pour les patients internationaux souffrant de maladies hépatiques graves. La Turquie ayant des taux de réussite supérieurs aux autres pays, tout en ayant des tarifs plus bas, est un bon choix de destination pour cette transplantation.

    Si vous envisagez une transplantation hépatique en Turquie, n’hésitez pas à demander votre devis gratuit pour obtenir les meilleurs tarifs. Notre équipe se tient à votre disposition pour vous informer et vous accompagner de A à Z pour une opération réussie auprès de chirurgiens turcs reconnus.  

    Profitez d’un pré-diagnostic GRATUIT !

    Sur simple demande et
    sans aucun engagement de votre part. 

    Consultation 100% gratuite. Nous analysons votre situation, vos besoins et attentes. Et nous estimons le budget nécessaire pour : Vol + Hotel + Taxi + Opération.

    À tout moment, vous conservez la maîtrise totale de la démarche engagée. Totale sérénité.


    Questions Fréquentes

    Quelle est l’espérance de vie après une greffe de foie ?

    L’espérance de vie après une greffe de foie varie, mais la plupart des patients peuvent s’attendre à vivre plusieurs années, voire des décennies avec une bonne qualité de vie. En moyenne, 90 % des receveurs adultes vivent au moins un an après la transplantation, et 60 % au moins 10 ans. 

    Quel est le taux de réussite d’une transplantation de foie en Turquie ?

    Le taux de réussite d’une transplantation de foie en Turquie est très élevé, dépassant les 90 %. C’est plus que dans les autres pays. Par exemple, en France, le taux de réussite est de 80 % et en Angleterre 85 %. Les risques sont donc un peu moins importants en Turquie.

    Qui peut donner une partie de son foie ?

    Les donneurs potentiels doivent être des membres de la famille du receveur, généralement des parents proches. Ils doivent subir des évaluations médicales approfondies pour s’assurer de leur compatibilité, de leur bonne santé et de leur aptitude à donner une partie de leur foie.

    Quels sont les risques associés à une transplantation hépatique ?

    Les risques associés à une transplantation hépatique comprennent les infections, les rejets du greffon et les complications chirurgicales. Il y a également le risque est de subir les effets secondaires des médicaments immunosuppresseurs qui empêchent le rejet.

    Quels sont les effets à long terme d’une greffe de foie ?

    La greffe de foie sur le long terme permet une amélioration significative de la qualité de vie et prolonge l’espérance de vie du receveur. Cependant, le risque de rejet et les effets secondaires des médicaments nécessitent une surveillance médicale constante.

    Comment se préparer physiquement et mentalement à une transplantation de foie ?

    Pour se préparer physiquement et mentalement à une transplantation de foie, il est essentiel de suivre les recommandations médicales, de maintenir une bonne condition physique et de bénéficier d’un bon soutien psychologique. C’est important pour se rétablir le plus rapidement possible.

    ‍👩‍⚕ Obtenir un devis gratuit ➡️