Greffe de Moelle Osseuse en Turquie

Vous envisagez une greffe de moelle osseuse en Turquie ? Tout savoir sur la transplantation de moelle osseuse à Istanbul : Procédure, Coûts, Récupération. Obtenez un devis gratuit pour un traitement réussi à Istanbul.

MeilleureClinique.fr vous informe sur la greffe de moelle osseuse en Turquie et vous aide à réserver une opération auprès de chirurgiens turcs qualifiés. Ce contenu est offert à titre exclusivement informatif et n’a pas la prétention de remplacer l’avis d’un professionnel de santé.

Quel est le prix d’une greffe de moelle osseuse en Turquie ?

La greffe de moelle osseuse autologue est moins onéreuse qu’une greffe allogénique qui, elle, nécessite la recherche d’un donneur et une quantité de tests plus importante.

C’est pourquoi, selon le type de greffe de moelle osseuse nécessaire, le coût de ce traitement varie entre 25.000 € et 65.000 €. En dehors de l’Inde, la Turquie est le pays européen le moins coûteux pour la greffe de moelle osseuse, jusqu’à trois fois moins cher qu’en Europe.

Greffe de moelle osseuse en TurquieA partir de 25.000 €

Introduction

La greffe de moelle osseuse est un acte médical vital pour de nombreux patients atteints de maladies graves comme la leucémie (cancer du sang), d’autres cancers ou certaines pathologies héréditaires.

Lorsque d’autres traitements n’ont pas apporté la guérison attendue, la greffe de moelle osseuse (BMT) est parfois l’unique chance de sauver un malade.

Cette procédure, qui vise à remplacer les cellules souches du patient, éventuellement par celles d’un donneur en bonne santé, concerne plus de 50 000 patients par an à l’échelle mondiale, dont 32 000 en Europe.

Dotée des meilleures technologies de transplantation à coût accessible, la Turquie accueille des patients du monde entier, leur offrant ainsi, lors d’un voyage médical, un espoir supplémentaire de guérison.

Qu’est-ce qu’une greffe de moelle osseuse ?

La moelle osseuse est une substance molle et spongieuse située à l’intérieur des os. On distingue la moelle osseuse blanche de la moelle osseuse rouge.

Cette dernière, composée de cellules souches hématopoïétiques, produit les différentes cellules sanguines essentielles au bon fonctionnement de l’organisme (globules blancs, globules rouges, plaquettes).

Lorsque la moelle osseuse ne fonctionne pas correctement du fait de maladies comme la leucémie ou l’anémie aplasique, une greffe de moelle osseuse (ou greffe de cellules souches ou greffe de cellules hématopoïétiques), peut s’avérer nécessaire.

Le processus permet de remplacer la moelle malade ou endommagée par des cellules saines provenant du patient lui-même, d’un donneur compatible et sain, voire d’un cordon ombilical.

Le but de cette intervention est de rétablir la production normale des cellules sanguines et de renforcer le système immunitaire du patient.

Quelle maladie nécessite une greffe de moelle osseuse ?

La greffe de moelle osseuse est destinée aux patients souffrant de graves maladies du système sanguin et de certains cancers. Elle s’adresse tant aux hommes et femmes qu’aux enfants.

Voici les principales maladies pour lesquelles une greffe de moelle osseuse peut s’avérer nécessaire :

  • La leucémie (lymphoblastique, myéloïde) ;
  • Les lymphomes ;
  • Le myélome multiple ;
  • Les syndromes myélodysplasiques (SMD) et myéloprolifératifs (SMP) ;
  • L’anémie sévère (aplasique, calciforme, de Fanconi) ;
  • La thalassémie ;
  • Des déficiences immunitaires.

On peut également avoir recours à cette pratique pour reproduire les cellules gravement endommagées suite à un traitement lourd comme la chimiothérapie ou la radiothérapie, pour traiter une autre maladie (cancer du sein, sclérose en plaques, etc.)

Quels sont les différents types de greffe de moelle osseuse pratiqués en Turquie ?

Les établissements turcs, spécialisés dans les procédures de transplantation de moelle osseuse, sont, comme leurs homologues européens, équipés pour effectuer tous les types de greffe existants.

La greffe de moelle osseuse autologue

Dans le cadre d’une greffe de moelle osseuse autologue, ou autotransplantation, le patient reçoit une transplantation de ses propres cellules souches saines. Celles-ci sont généralement collectées avant un traitement anticancéreux intensif, puis réinjectées à l’issue de celui-ci pour restaurer le système immunitaire et la production de plaquettes.

La transplantation allogénique de moelle osseuse

La transplantation allogénique de moelle osseuse implique le transfert de cellules souches provenant d’un donneur compatible au patient. Cette procédure est utilisée pour remplacer la moelle osseuse défectueuse ou malade du patient par des cellules souches saines afin de rétablir sa fonction normale.

On distingue différents types de greffes allogéniques de moelle osseuse selon la provenance du donneur :

  • le donneur est un proche parent totalement compatible (souvent frère ou sœur). Au cas où ce donneur soit un jumeau du patient, on parle alors de greffe syngénique (isogreffe). Comme mentionné plus haut, les cellules souches peuvent aussi provenir d’un cordon ombilical ;
  • le donneur est un proche parent, mais la compatibilité des antigènes tissulaires n’est pas totale (50 %). Cette greffe dite haplo-identique nécessite des moyens techniques supplémentaires ;
  • le donneur n’a aucun lien familial, mais présente une entière compatibilité ;

Comment se déroule une greffe de moelle osseuse en Turquie ?

Le déroulement d’une transplantation de moelle osseuse diffère selon le type de greffe envisagé.

Déroulement d’une greffe de moelle osseuse autologue en Turquie

Dans un premier temps, une collecte sécurisée des cellules souches du patient est réalisée, soit par chirurgie à partir de l’os iliaque (anesthésie générale), soit par une simple prise de sang (sang périphérique) après une stimulation médicamenteuse.

Les morphologues isolent les cellules souches qui sont ensuite purifiées, puis congelées.

Lorsque le patient a terminé son traitement intensif (chimiothérapie ou radiothérapie), on lui réinjecte ses cellules saines. L’administration du greffon se fait généralement lors d’une chirurgie, soit directement dans la moelle osseuse à l’aide d’un cathéter (tube fin et souple), soit par perfusion dans une veine.

Déroulement d’une greffe de moelle osseuse allogénique en Turquie

Avant de bénéficier d’une transplantation, le patient est préparé pour augmenter les chances de réussite. Une chimiothérapie, dont la durée dépend de la provenance des cellules souches (entre 6 et 9 jours), lui est administrée. Son but est d’éradiquer toutes cellules cancéreuses subsistant dans la moelle osseuse afin qu’elles puissent être remplacées par les cellules saines.

Dès la fin de la chimiothérapie, soit le lendemain, la greffe de moelle osseuse est réalisée par voie veineuse, comme pour une transfusion, de façon lente et sous surveillance médicale.

Dans tous les cas, le patient est sous étroite surveillance pendant les 24 heures suivant la transplantation.

Quels sont les risques d’une greffe de moelle osseuse ?

Après une greffe de moelle osseuse, la complication la plus fréquente est celle du rejet et concerne les transplantations avec donneur (allogéniques). Pour limiter ce risque de rejet, un traitement à base d’immunosuppresseurs est délivré au patient. Il s’agit de médicaments conçus spécifiquement pour empêcher la réponse immunitaire du corps aux cellules étrangères.

Comme pour tout acte médical, le risque infectieux est pris en considération. Pour éviter toutes complications éventuelles, le patient reste isolé dans une pièce stérile et reçoit les traitements et soins médicaux requis tant pour les prévenir que pour les soigner.

Pourquoi choisir la Turquie pour une greffe de moelle osseuse ?

La Turquie, notamment Istanbul, cette agglomération riche en établissements de santé, nichée près de l’incontournable Bosphore, est une destination de plus en plus prisée par le tourisme médical. Et pour cause !

Depuis quelques décennies, la Turquie s’est imposée comme leader européen en matière de greffes de moelle osseuse réussies. Au niveau mondial, elle rivalise avec les États-Unis, l’Allemagne et Israël.

De nombreux hématologues de notoriété mondiale exercent en Turquie. Ils possèdent une solide expérience en oncohématologie, certains pratiquant cette discipline depuis plus de 30 ans.

Les hôpitaux turcs respectent les normes rigoureuses de la médecine moderne, comme en témoigne leur obtention de nombreuses accréditations internationales. Les centres de greffe de cellules souches en Turquie sont d’ailleurs certifiés par l’EBMT (Groupe Européen de transplantation de sang et de moelle osseuse).

De plus, les coûts des traitements en Turquie sont considérablement inférieurs à ceux pratiqués dans de nombreux pays européens, souvent 50 % moins chers, ce qui les rend plus accessibles, sans pour autant compromettre leur qualité.

Réputés pour leur approche personnalisée et attentive envers les patients internationaux, les cliniques et hôpitaux d’Istanbul et autres villes turcs offrent des programmes d’accompagnement complet.

Combien de temps faut-il rester en Turquie après une greffe de moelle osseuse ?

Dans le cas d’une greffe de moelle osseuse autologue, le séjour en Turquie est d’environ 70 jours. L’hospitalisation, qui dure généralement 45 jours, est suivie d’une surveillance médicale ambulatoire. Celle-ci nécessite de rester en Turquie environ trois semaines supplémentaires.

Dans le cas d’une greffe de moelle osseuse allogénique (donneur apparenté en non), la durée totale de séjour atteint 120 jours, dont deux mois d’hospitalisation.

Comment choisir le meilleur hôpital pour une greffe de moelle osseuse en Turquie ?

Pour sélectionner l’établissement le plus approprié à votre traitement de greffe de moelle osseuse, il convient de vous renseigner sur différents points :

  • Les types de greffes de moelle osseuse qui y sont pratiqués ;
  • L’éventuelle limite d’âge du patient ; certains centres de greffes de moelle osseuse ne prennent pas en charge les patients de moins de 16 ans ;
  • L’expérience du ou des médecins ;
  • Le coût de la prise en charge globale pour la greffe, y compris la recherche éventuelle d’un donneur.

Profitez d’un pré-diagnostic GRATUIT !

Sur simple demande et
sans aucun engagement de votre part. 

Consultation 100% gratuite. Nous analysons votre situation, vos besoins et attentes. Et nous estimons le budget nécessaire pour : Vol + Hotel + Taxi + Opération.

À tout moment, vous conservez la maîtrise totale de la démarche engagée. Totale sérénité.


Questions fréquentes

Quel est le temps de récupération après une greffe de moelle osseuse en Turquie ?

En général, le temps de récupération après une greffe de moelle osseuse est de 2 mois. La production de cellules sanguines par la nouvelle moelle osseuse intervient environ 20 jours après la procédure, mais 6 à 12 mois peuvent être nécessaires pour qu’elles retrouvent des taux normaux.

Quel est le taux de réussite d’une greffe de moelle osseuse en Turquie ?

Selon le professeur Betül Tavil d’un hôpital à Istanbul, la greffe de moelle osseuse est efficace à 90 % en Turquie. Le nombre de greffes de moelle osseuse qui ne cesse d’augmenter en Turquie témoigne que les établissements turcs assurent des transplantations sûres et saines.

Quels sont les effets secondaires d’une greffe de moelle osseuse ?

Une greffe de moelle osseuse peut générer des effets secondaires tels que, maux de tête, nausées-vomissements, douleurs, anémie, baisse de la pression artérielle, essoufflement, fièvre, voire infection. Plus gravement, il peut s’agir de saignement ou de maladie du greffon contre l’hôte.

Combien de temps dure la procédure de la greffe de moelle osseuse ?

12 à 36 heures après le prélèvement du greffon chez le donneur, celui-ci est administré au patient par voie intraveineuse. Après l’intervention, qui dure entre 3 à 4 heures, le patient alors exposé à un risque d’infection majeur est isolé dans une chambre stérile durant 2 à 4 semaines.

Combien de temps dois-je attendre un donneur en Turquie ?

Si vous êtes apte à recevoir une greffe de moelle osseuse allogénique d’un donneur non apparenté, le médecin lance une recherche de donneur auprès des 73 registres français et internationaux de greffe de moelle. L’attente peut durer plusieurs semaines à plusieurs mois.

Qui peut devenir donneur de cellules souches ?

Toute personne en bonne santé, âgée entre 18 et 35 ans, peut faire un don de cellules souches. En revanche, la probabilité de compatibilité est de ¼ entre frère et sœur, contre 1 sur 1 million avec un donneur non apparenté, d’où l’intérêt de tester en premier lieu la fratrie du patient.

‍👩‍⚕ Obtenir un devis gratuit ➡️