Les questions fréquentes sur la FIV

Comme il s’agit de la technologie de reproduction assistée la plus utilisée dans le monde par les couples qui tentent d’avoir un enfant, il n’est pas surprenant qu’il y ait beaucoup, beaucoup de questions sur la fécondation in vitro (FIV) !

Nous avons sélectionné les TOP questions que nous recevons :

  • Qu’est-ce que le traitement FIV et comment fonctionne-t-il ?
  • La procédure de FIV est-elle douloureuse ?
  • Combien de temps pour tomber enceinte grâce à la FIV ?

1. Qu’est-ce que le traitement FIV et comment fonctionne-t-il ?

La fécondation in vitro est le traitement de l’infertilité le plus efficace et le plus couramment pratiqué dans le monde.

La FIV est une séquence de procédures qui implique la fécondation d’un ovule en dehors du corps de la femme dans un laboratoire spécialisé. Elle est souvent effectuée après l’échec d’autres méthodes de tentative de grossesse.

Pour commencer, des médicaments de fertilité sont généralement prescrits pour aider à stimuler le développement de l’ovule. Même si une femme n’a pas de problème d’ovulation, les médicaments aident à produire plus qu’un seul ovule, ce qui améliore le taux de grossesse. En général, 10 à 20 ovules sont prélevés dans les ovaires à l’aide d’une petite aiguille. Des ovules sains et matures sont mélangés à un milieu spécial et à des spermatozoïdes dans un laboratoire spécialisé pour féconder les ovules. En moyenne, environ deux tiers des ovules prélevés sont suffisamment matures pour être fécondés.

Il existe deux façons de féconder un ovule :

  • L’insémination classique, où l’ovule et le sperme sont combinés dans une boîte de Petri en verre, puis incubés.
  • L’autre option est l’injection intra-cytoplasmique (ICSI), où le sperme est injecté dans l’ovule à l’aide d’une aiguille et d’un microscope opératoire sophistiqué. L’ICSI est utilisée environ 70 % du temps lorsque la fécondation est moins probable en raison de facteurs tels que la mauvaise qualité du sperme ou l’échec d’une FIV antérieure.

L’équipe de FIV (médecins et embryologistes) décidera de l’approche à utiliser en fonction de multiples facteurs liés au couple qui passe par la FIV. Les deux méthodes ont approximativement le même taux de réussite.

Une fois que les embryons se sont développés, ils sont examinés et classés par un spécialiste de l’embryon. Un embryon de qualité supérieure est sélectionné pour le transfert ; les autres embryons de bonne qualité peuvent être congelés pour une utilisation ultérieure. Le transfert d’embryons a généralement lieu 5 ou 6 jours après le prélèvement des ovules, mais parfois plus tôt, le deuxième ou le troisième jour. Un seul embryon est généralement transféré dans l’utérus pour éviter une grossesse multiple qui comporte un risque plus élevé de complications pour les bébés et les mères. On espère que, dans un jour ou deux, l’embryon éclot et s’implante dans la muqueuse utérine où il continue à se développer en fœtus.

Environ 12 jours après le transfert d’un embryon, un test de grossesse sanguin sera effectué et si une grossesse est confirmée, vous serez suivie par des tests sanguins et éventuellement par des échographies, pour confirmer la viabilité et s’il y a une grossesse multiple. Si la grossesse semble normale à 9-10 semaines, vous serez renvoyée chez votre obstétricien !

Pour en savoir plus sur l’ensemble du processus, veuillez consulter notre article : Comment se déroule la FIV, étape par étape ?

2. La procédure de FIV est-elle douloureuse ?

Non.

Il existe quelques étapes dans le processus de FIV qui peuvent causer un léger inconfort, comme décrit ci-dessous. Il est très rare de ressentir plus qu’une douleur mineure.

La plupart des médicaments de fertilité sont administrés par injection. Aujourd’hui, ils utilisent une technologie facile à administrer – comme un stylo – ce qui constitue une amélioration par rapport à ceux administrés il y a quelques années

Le prélèvement d’ovules est une procédure chirurgicale qui consiste à retirer les ovules de vos ovaires. Une petite aiguille est utilisée, passant par le haut du vagin dans un ovaire puis dans l’autre. Un anesthésiste surveillera de près votre sédation par voie intraveineuse et vous ne devriez ressentir aucune douleur ou gêne pendant le processus de moins de 30 minutes.

Vous pouvez ressentir de légères crampes le jour de l’intervention, qui disparaissent généralement le lendemain. Il se peut que vous ressentiez une sensation de plénitude et/ou de pression due à l’expansion des ovaires par la stimulation ovarienne, qui peut durer quelques semaines.

Le transfert d’embryon utilise un cathéter souple, flexible et fin pour transférer l’embryon dans l’utérus. Une échographie abdominale permet de s’assurer que l’extrémité du cathéter place l’embryon au meilleur endroit pour l’implantation de l’embryon. La douleur et l’inconfort sont rares, et l’expérience a été comparée à ce que l’on ressent lors d’un frottis vaginal.

3. Combien de temps pour tomber enceinte avec une FIV ?

Un cycle de FIV dure environ deux mois. Les femmes de moins de 35 ans tomberont enceintes et auront un enfant avec leur premier prélèvement d’ovules par FIV et le(s) transfert(s) d’embryons ultérieurs environ la moitié du temps.

Les femmes qui ne tombent pas enceintes après le premier cycle de FIV ont encore de très bonnes chances de tomber enceintes lors des deuxième et troisième cycles de FIV et même plus. De nombreux facteurs influent sur votre capacité à tomber enceinte et à avoir un bébé en bonne santé grâce à la FIV. Votre médecin peut généralement vous donner les raisons pour lesquelles vous ne tombez pas enceinte et vous expliquer vos chances d’avoir un bébé grâce à la FIV.

L’âge est le facteur qui influe le plus sur le taux de réussite de la FIV. Les pourcentages moyens de naissances par FIV en fonction de l’âge sont de :

  • 10 % pour les femmes de moins de 35 ans
  • 3 % pour les femmes de 35 à 37 ans
  • 1 % pour les femmes de 38 à 40 ans
  • 7 % pour les femmes de 40 à 42 ans
  • 10 % pour les femmes de plus de 42 ans

En plus de ces statistiques, il est important de noter que le taux de réussite cumulé pour une naissance vivante augmente avec les cycles de FIV supplémentaires pour toutes les femmes. Toutefois, le taux de réussite reste plus faible pour les femmes plus âgées. Par ailleurs, les Centres de contrôle des maladies (CDC) ont récemment observé que le taux de réussite des FIV pour chaque catégorie d’âge a augmenté ces dernières années, au fur et à mesure que les techniques et l’expérience progressent,

Vous devriez également pouvoir demander à n’importe quelle clinique de fertilité quel est son taux de réussite en matière de FIV. N’oubliez pas que les taux de réussite des cliniques varient en fonction des caractéristiques de leurs patients et de l’individualisation des soins aux patients, ce qui ne devrait donc pas être le seul facteur à prendre en compte lors du choix d’une clinique de fertilité.

De nombreux couples ne réussissent pas la première fois et la poursuite des cycles de FIV implique souvent l’achat d’un cycle de traitement distinct chaque fois que cela ne fonctionne pas. Si la plupart des patients choisissent de financer leur traitement un cycle à la fois, le choix d’un plan à plusieurs cycles offre plus de chances de réussite de la FIV et un coût moindre par cycle.

À propos de l'auteur

Manuella Fiorentini

Je m'appelle Manuella Fiorentini. Je suis une professionnelle du marketing expérimenté au sein de l'industrie des dispositifs médicaux et de l'industrie pharmaceutique. Avec plus de 7 ans d'expérience, J'ai travaillé dans des rôles créatifs et stratégiques pour développer des campagnes marketing, des lancements de produits et des conférences internationales.